Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Biologie du Développement de Villefranche-sur-Mer

Evolution de génomes et de protéines animales

Responsable de l'équipe

Richard Copley

 

Activités de recherche

    Notre groupe cherche à mieux comprendre l'évolution des génomes en rapport à l'évolution des organismes. Nous développons des méthodes bioinformatiques pour analyser la co-évolution de séquences régulatrices des gènes et la structure des protéines qui se lient à ces séquences. Ces éléments génomiques jouent
un rôle essentiel dans la régulation du développement animal. Nos derniers travaux comprennent une analyse des relations phylogéniques des animaux (Telford et al., Pro Biol. Sci./Société royale 2014) et des relations structure/fonction des macromolécules dans les étapes précoces de l'évolution du genre animal (Copley Genome Biol Evol 2016).

     L'objectif global de notre équipe est de tracer l'innovation moléculaire afin de mieux comprendre les stades initiaux de l'évolution du genre animal. De façon plus approfondie. A moyen terme, nous cherchons à comprendre la nature du dernier ancêtre commun des cnidaires au niveau de son évolution, en étudiant plus particulièrement le stade planula de la larve. Au niveau historique, la planula a été considérée comme un stade-clé partagé par les lignées cnidaires et des bilatériens comme pour les vers plats acoélomorphes (ou xénacoélomorphes). Des analyses phylogénétiques récentes placent les xénacoelomorphes comme un groupe apparenté à d'autres lignées de bilatériens. La comparaison entre les cnidaires et les xénacoelomorphes définit un espace idéal d'étude et présente des opportunités pour suivre de  nombreux autres domaines d'intérêts biologiques, tels que les cycles de vie biphasiques d'autres taxons marins.

    
L'expertise de base du groupe en matière d'analyse génomique et protéomique converge naturellement au niveau de la cellule unique, avec le contrôle transcriptionnel des composants requis pour produire des complexes protéiques spécifiques au niveau cellulaire. Nous développons en parallèle les approches transcriptionnelles au niveau de la cellule et des complexes protéines-protéines et protéines-ADN spécifiques dans un contexte structural et phylogénétique. Nous établissons des collaborations stratégiques au sein de l'unité et ailleurs, tout en tirant parti des ensembles de données publiques croissantes.

Richard Copley - 16/11/17

Dans cette rubrique

Traductions :

Egalement dans la rubrique